Interview

Jocelyne YZIQUEL, Gérante

Salon de Thé Au Pré Vert
30 rue du Maine à St-Nazaire

Une des premières adhérentes- prestataires à la Monnaie Locale Complémentaire : le Rozo et également comptoir de change.

Quelle est votre activité professionnelle ?

Je suis gérante du salon de thé, librairie, épicerie fine « Au Pré Vert » depuis novembre 2013. C’est une création. Depuis l’âge de 20 ans, c’était mon objectif de vie : tenir un salon de thé pour partager, discuter ; épicerie fine pour déguster, savourer ; librairie pour échanger, s’ouvrir.

Avez-vous une clientèle locale et dans quelles proportions ?

Pour 70 % une clientèle nazairienne et les 30 % restant viennent de la presqu’ile, sud Loire, la Brière et les environs de Saint-Nazaire.

Avez-vous des fournisseurs locaux et dans quelles proportions ?

Essentiellement locaux même mes distributeurs de thés sont de Nantes et de Saint-Nazaire.
Pour l’épicerie bio : 80 % de fournisseurs locaux, 20% autres ;
Pour la librairie : 30 % d’auteurs locaux, 70 % autres ;
Pour la restauration : 100 % locale (La cuisine de Fanette, adhérente à la MLC le Rozo)

En existe-t-il avec qui vous ne travaillez pas ?

Certainement. Je suis ouverte à toute proposition de fournisseurs ou producteurs locaux.

Pourquoi l’adhésion à la Monnaie Locale Complémentaire, le Rozo ?

J’adhère à cette démarche locale, solidaire et sociale. C’est en complète adéquation avec mon activité. D’ailleurs, je suis également comptoir de change. Ce service complémentaire répond également à mon idéal personnel. Cette monnaie ne sert pas à la spéculation et ça me plait.

L’adhésion à la MLC, vous a-t-elle apporté des nouveaux clients ? Le paiement en rozo est-il en augmentation ?

Pas vraiment, les paiements en Rozo représentent 2 % de mon chiffre d’affaire, c’est en légère augmentation. Parfois lors d’échange au comptoir de change, cela occasionne quelques ventes. Je suis surprise par certains adhérents Rozo qui considèrent comme un jeu le paiement en Rozos ; pourtant c’est de l’argent au même titre que l’Euro.

Parlez-vous des Rozos ? Vous pose-t-on des questions ? Quelles sont leurs réactions ?

Si l’occasion se présente, j’en parle. Je donne la plaquette et mon premier argument est de dire : c’est une monnaie locale sans spéculation, elle ne retourne pas en banque, elle circule. Les personnes prennent la plaquette par curiosité et aussi par amusement.

Que faites-vous des Rozos ?

Je me verse une partie de mon salaire en Rozo et le reste pour payer mes fournisseurs locaux adhérents Rozo. Je ne fais aucune reconversion en euros.

Merci Jocelyne pour cet entretien.

Interview réalisée par Evelyne GEFFROY pour l’association du Rozo.

Adhérents Rozo, allez au Salon de Thé Au Pré Vert (30 rue du Maine à St-Nazaire) , c’est un lieu agréable, soyez curieux, vous y rencontrerez Jocelyne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*